839748 inpsLa police scientifique exploite les traces laissées lors d'activités litigieuses : elle sert la justice, nourrit le renseignement et décode les mécanismes criminels. Elle est toutefois aujourd'hui entrée dans une crise, alimentée non seulement par des malentendus quant à son rôle, mais aussi en raison d'un mouvement de spécialisation. Cet ouvrage propose une vision généraliste de l'intelligence forensique reposant sur la logique indiciaire de reconstruction d'un événement, à travers un examen systématique des traces numériques et matérielles.

L'auteur, Olivier Ribaux, est professeur associé à l'Ecole des sciences criminelles de l'Université de Lausanne. Il a travaillé durant plusieurs années comme analyste criminel pour les polices de Suisse romande. Sur la base de cette expérience, il contribue au développement de méthodes d'exploitation des traces matérielles, en particulier des traces de semelles, pour analyser la délinquance sérielle. Son activité s'étend à l'étude des relations entre la criminologie, le renseignement criminel et la criminalistique. Dans ce cadre, il est co-rédacteur en chef de la «Revue internationale de criminologie et de police technique et scientifique».